Skip to content

3 comportements pour faciliter le changement

« Le secret du changement, c’est de concentrer toute votre énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l’avenir. » 

Socrate

Quand j’étais enfant,  ma mère faisait les courses chez Mammouth, elle y achetait du Banga, des Kix, du Pschitt et des Chambourcy.

Image associée

 

Malheureusement, toutes ces marques ont disparues aujourd’hui, et avec elle une partie de ma jeunesse. Le temps est un incroyable rouleau compresseur qui écrase les organisation qui ne savent pas répondre aux nouveaux enjeux.

Et en plus ce phénomène s’amplifie à chaque seconde à cause de la loi du retour accéléré.

Cette théorie dit que les changements technologiques arrivent de plus en plus vite car ils s’auto-alimentent. Et donc, plus le temps passe, plus les technologies révolutionnaires se développent rapidement. La capacité à changer et s’adapter à l’environnement qui évolue devient alors indispensable pour les entreprises modernes.

faciliter le changement

Car personne ne peut survivre à un tsunami technologique, pas même un géant. Par exemple, Kodak, qui était l’entreprise reine des appareils photo, a connu une descente aux enfers fulgurante.

faciliter le changement

En 1999, elle employait 145 000 personnes et son action valait 80$. Mais 13 ans après l’entreprise dépose le bilan, le prix de son action divisé par 100.

Comment cette entreprise, qui a possédé jusqu’à 70% du marché de vente de pellicules, a-t-elle fait faillite ?

Elle n’a pas su évoluer.

Ce fût la première à inventer l’appareil photo digital mais elle a choisi de l’ignorer. Elle a refusé de satisfaire les nouveaux désirs des utilisateurs qui voulaient désormais pouvoir stocker, éditer et partager leurs photos.

Elle s’est accrochée à son ancien business model, très profitable, et elle est en morte.

Comme le disait Darwin « Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, ni le plus intelligent. C’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement. »

Savoir innover, changer, évoluer est donc impératif, surtout à notre époque ou la technologie évolue très vite. Et, en tant que leader, vous devez faciliter le changement.

Dans un entretien à l’ACSEL, Frédéric Tardy, le directeur Marketing et Distribution  du Groupe AXA, explique comment AXA opère sa transformation digitale.

faciliter le changement
Frédéric Tardy

La première chose qu’il souligne, est la responsabilité des leaders dans le processus de changement: « il faut tout d’abord que la transformation se fasse dans les têtes : les nouvelles pratiques doivent être impulsées par les dirigeants. S’ils ne sont pas convaincus, la transformation n’aura pas lieu car les jeunes recrues motivées s’épuiseront. »

Si vous voulez faciliter le changement au sein de votre entreprise, il y a 3 comportements que vous pouvez adopter. Nous allons les illustrer à travers le cas AXA, via l’entretien de F.Tardy.

1) Accepter le challenge

faciliter le changement

« Il faut à la fois être convaincu que toutes les organisations peuvent se transformer, ne pas avoir peur du changement et, parfois, de la disruption, et s’ouvrir, se connecter à l’écosystème digital qui est en train de se développer à San Francisco, à Shanghai mais aussi à Paris et dans beaucoup d’endroits en France. »

Frédéric Tardy

Le changement fait peur car il oblige à remettre en question les certitudes d’hier. Mais il apporte aussi des opportunités extraordinaires pour se réaliser.

La certitude et la routine amènent la complaisance,là ou la difficulté peut faire accomplir des prouesses.Réfléchissez à un acte dont vous êtes particulièrement fier, vous l’avez certainement réalisé dans une situation qui vous a forcé à dépasser vos limites.

Les situations difficiles nous obligent à donner le meilleur de nous même.

En boxe on dit qu’il faut être deux pour faire un grand combat, car sans un bon adversaire la grandeur ne peut pas s’exprimer. La légende de Mohammed Ali serait moins étincelante sans George Foreman et Joe Frazier.

faciliter le changement

La peur n’enlève pas le danger, si vous faîtes comme Kodak et refusez de vous remettre en question et de changer, vous subirez le même sort.

Au milieu de la difficulté, se trouve l’opportunité

Albert Einstein

Pour faciliter le changement,acceptez le challenge et assumez votre responsabilité de leader !

2) Devenir pro-actif

Si nous ne nous transformons pas, d’autres acteurs – pas forcément issus de l’assurance traditionnelle – prendront notre place. Si nous y parvenons un peu plus vite que les autres, cela nous permettra d’offrir une expérience totalement nouvelle à nos clients, fondée sur l’anticipation de leurs risques et la personnalisation des services, et cela ouvrira des opportunités exceptionnelles pour AXA !

Frédéric Tardy

Quand on est pro-actif, l’anticipation devient une seconde nature, on cherche à fournir la solution à un problème avant qu’il ne se pose. Les personnes pro-actives gèrent mieux les transformations, sont plus charismatiques et plus performantes que les autres.

Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge.
Winston Churchill

Pour faciliter le changement prenez de l’avance sur lui !

3) Encourager les autres

faciliter le changement

La tâche du leadership n’est pas d’instaurer de la grandeur dans l’humanité, mais de la faire ressortir, car la grandeur est déjà présente.

John Buchan

Les meilleurs leaders ont conscience de leurs limites, ils savent qu’ils ne possèdent pas pas toutes les réponses et qu’ils ont besoin des autres pour réussir. Pour cette raison ils les encouragent à s’exprimer, à offrir des suggestions et à apporter des critiques constructives.

Dans les situations à haut risque, incertaines, changeantes, ou nouvelles, beaucoup craignent d’agir car ils ont peur de faire une erreur.  Mais les leaders peuvent utiliser 5 outils pour les sécuriser et faciliter le changement en les accompagnant. Si les salariés ont confiance dans leur capacité à gérer le changement il seront plus ouvert à l’accueillir qu’à le combattre.

A) Former

faciliter le changement

« La formation de nos collaborateurs nous tient particulièrement à cœur et nous avons mis en place différents outils, à l’instar de l’AXA Digital Academy dont la mission est de créer des expériences d’apprentissage innovantes visant à accélérer la transformation digitale du Groupe. »

Frédéric Tardy

La compétence amène l’efficacité et la confiance.

On ne peut pas faire ce qu’on ne sait pas faire. Personne ne maîtrise toutes les compétences liées à son emploi et il y a toujours la possibilité de s’améliorer. La formation permet de compléter le savoir faire et d’accompagner la prise en main des nouveaux outils et méthodes.

B) Préparer mentalement

faciliter le changement

La simulation et la visualisation sont d’excellents moyens pour développer la confiance.

Michael Phelps, le nageur Américain aux 23 médailles olympiques pratique la visualisation depuis ses 12 ans. Tous les soirs avant de se coucher il ferme les yeux et imagine nager la course parfaite. Il chercher à anticiper toutes les mauvaise situations qui pourraient se produire. Ainsi, avant de s’élancer, il a déjà vécu toutes les pires situations et sait qu’il peut les affronter.

Ces techniques sont applicables en milieu professionnel. En simulant ou visualisant les nouvelles situations auxquelles les salariés doivent faire face, ils gagnent confiance dans leur capacité d’action et d’improvisation.

Quoi de plus naturel que de s’entraîner avant de passer à l’action ?

C) Augmenter progressivement la difficulté

faciliter le changement

L’homme craint ce qu’il ne connait pas. Lors d’une prise en main d’un nouvel outil ou d’une nouvelle méthode il est mieux de faire évoluer progressivement son niveau d’exigence.  

Je ne connais personne qui était serein la première fois qu’il s’est installé derrière un volant.  Mais assez vite les efforts deviennent des réflexes et on finit par bien maîtriser son véhicule. On prend confiance petit à petit.

Ce que vous demandez doit donc être difficile mais réalisable. Attention à ne pas en demander trop, trop vite, car la répétition des échecs conduit à l’abandon.

D) Comparer

faciliter le changement

La mise en place de la stratégie digitale doit aussi s’appuyer, entre autres, sur la jeune génération de collaborateurs à travers le reverse mentoring, qui consiste à instruire les cadres expérimentés grâce au nouveau savoir-faire et savoir être des plus jeunes.

Frédéric Tardy

Comparer intelligemment peut détruire certaines peurs et barrières.

Jusque dans les années 1950,  les experts jugeaient impossible de courir 1 mile (1,6KM) en moins de 4 minutes. Roger Bannister pensait le contraire. A force de s’entraîner et de se visualiser en train de réussir, il réussit à le courir en 3,59 min en 1954. Un exploit !

Très vite sa performance fut répliquée, et aujourd’hui elle n’a plus rien d’exceptionnel. Bannister a montré que franchir cette limite était possible, ce qui a motivé les autres à faire comme lui.

Il faut comparer intelligemment. Si vous expliquez à une personne qui commence la course à pied qu’elle doit pouvoir être en mesure de courir un marathon en 2H10, comme un Kenyan, elle va vous prendre pour un fou et vous allez perdre toute votre crédibilité. C’est pareil au travail, faîtes attention à qui vous comparez.

L’ego est un moteur très puissant, et vous pouvez l’utiliser à bon escient en comparant aux bonnes personnes.

E) Rassurer

« Les équipes digitales prônent une culture du collectif, du partage et de l’alignement. L’objectif est d’organiser l’écoute des autres, d’informer, de déjouer les craintes autour du digital et d’instaurer un état d’esprit collaboratif. Un exercice qui peut être jugé chronophage, mais qui est indispensable. »

Frédéric Tardy

Enfin, le simple fait de montrer que l’on croit en nos salariés, de les encourager, de les rassurer est un excellent moyen des les sécuriser à travers ce processus de changement et de leur donner envie de nous suivre.

faciliter le changement

Comme on arrose une belle plante d’eau, pour faciliter le changement il faut régulièrement répondre à leurs questions et les rassurer.

Conclusion: Faciliter le changement

Savoir changer, s’adapter, devient essentiel pour les organisations actuelles. En tant que leader vous avez la responsabilité d’initier et de faciliter le changement.Et pour transformer une organisation on doit transformer ses hommes.

Commencez par accepter le challenge et soyez pro-actif, embrassez le changement.

Puis encouragez les autres à accueillir ce changement en les sécurisant avec la formation, la visualisation, la simulation et la visualisation, et l’augmentation progressive de la difficulté. Si vous le pouvez, comparez les aux bonnes personnes et surtout rassurez les, montrez leur votre confiance.

Le changement n’est pas une option, c’est une nécessité !

N’hésitez pas à partager cet article avec des personnes qui font face à ce type de challenge si vous pensez qu’il peut leur être utile.

Vous pouvez aussi partager vos expériences de succès ou d’échecs à motiver les autres à adopter les transformations de vos organisations.

 

Si le thème du leadership vous intéresse, je vous invite à identifier votre style de leadership avec ce quizz et à rejoindre le groupe LinkedIn « Leadership à la Française » pour y partager vos expériences et trouver des ressources pour devenir un meilleur leader.

Si vous avez aimé l’article, et que vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, partagez-le !

↓↓↓↓↓↓↓

Published inArticles sur le leadership

Be First to Comment

Laisser un commentaire