Skip to content

La visualisation au travail: un outil génial

Petite devinette.

Quel est le point commun entre Richard Branson, Oprah Winfrey, Drake, et Lady Gaga ?

Je ne parle pas du fait qu’ils habitent tous aux Etats Unis, qu’ils possèdent des millions de dollars, ou qu’ils sont probablement des illuminatis à la solde des martiens ou de Vladimir Poutine…

Non, la bonne réponse est qu’ils se sont tous servi de la visualisation pour créer leur succès.

On entend souvent les sportifs parler des bénéfices qu’ils tirent de la visualisation, mais comme nous le montre ces célébrités, cette technique peut être utilisée avec succès dans d’autres domaines.

Et aujourd’hui, je vais vous expliquer comment vous pouvez utiliser la visualisation au travail.

A la fin de cet article vous pourrez vous servir de ce fabuleux outil pour vous aider à atteindre tous les objectifs que vous vous fixez.

Commençons par découvrir l’étrange principe sur lequel fonctionne la visualisation.

Comment fonctionne la visualisation ?

Je garde un souvenir ému de mon premier fondant au chocolat.

Alors que j’étais en pleine bataille entre Tortues Ninja et Playmobil (je précise, j’avais 7 ans…), ma mère m’a convoqué pour goûter.

En entrant dans la cuisine, j’ai tout de suite apprécié cette douce et chaude odeur de gâteau au chocolat tout juste sorti du four. Mais j’étais loin de m’imaginer le plaisir que je j’allais ressentir à le manger.

Au centre d’une petite assiette blanche, trônait mon goûter. Timidement, je me suis muni d’une cuillère et j’ai pris une première bouchée.

visualisation au travail

Et le temps s’est arrêté.

Jamais je n’avais goûté un dessert aussi parfait, l’équilibre entre l’amertume du chocolat et le sucre qui chatouille les papilles était tout simplement divin.

Et ce cœur fondant s’écoulant onctueusement…

Environ 24 secondes après, le gâteau avait disparu, et la seule chose restante était le bruit métallique de ma cuillère raclant avidement le fond de l’assiette pour récupérer le chocolat fondu.

visualisation au travail
Qui a volé le gâteau ?

Arrêtons-nous ici.

Normalement, si j’ai bien fait mon boulot (et que vous aimez le fondant au chocolat), vous êtes en train de saliver.

Pourquoi ?

Parce que votre cerveau ne sait pas faire la différence entre vivre une expérience et l’imaginer.

En vous décrivant mon premier fondant de cette manière, je vous ai fait vivre l’expérience de l’intérieur. Ce qui a fait croire à votre cerveau que vous étiez vraiment en train de manger le gâteau.

La visualisation fonctionne sur ce principe. Lorsqu’elle est bien réalisée, elle peut « tromper » le cerveau et faire comme si vous aviez pratiquée l’action imaginée en vrai.

Et si l’action est imaginaire, les bénéfices sont bien réels

S’entraîner dans sa tête

J’ai encore du mal à croire les résultats de cette expérience…

Pour commencer, des chercheurs ont demandé à des jeunes basketteurs de tirer des lancers francs, et ont mesuré leur score.

visualisation au travail

Puis ils ont séparé le groupe en deux.

Ils ont demandé au premier groupe de s’entraîner en pratiquant cet exercice une heure par jour pendant un mois.

Ils ont demandé la même chose au second groupe. Sauf qu’ils ont invité les basketteurs à se visualiser en train de s’entraîner plutôt que s’entraîner « en vrai ».

Résultat ?

Un mois après, le premier groupe affichait une progression 24% et le second groupe…de 23% !

Autrement dit, s’entraîner dans sa tête est quasiment aussi efficace que s’entraîner vraiment !

Pourquoi ? Parce qu’imaginer pratiquer une activité développe la zone du cerveau « en charge » de cette activité.

Vous voulez impressionner vos amis en soulevant des montagnes lors du prochain déménagement ? Inutile d’aller vous casser le dos en salle de sport. Installez-vous tranquillement dans votre canapé et imaginez-vous en train de porter le lave-linge à une main et vous deviendrez plus fort.

Vous ne gagnerez pas plus de muscle, mais à force de vous visualiser en train de forcer, votre cerveau « demandera » à vos muscles de se contracter plus fort.

Et ce principe fonctionne aussi avec les compétences professionnelles, d’où l’intérêt de la visualisation au travail.

visualisation au travail

Mais ce n’est pas le seul avantage de la visualisation

Arriver préparé

Au-delà de développer les zones cérébrales stimulées par l’action imaginée, la visualisation permet de s’entraîner dans un monde dont vous définissez les conditions, et donc, de vous préparer à toutes les éventualités.

Prenons un exemple de visualisation au travail.

Admettons que vous vouliez demander une augmentation.

Réaliser un travail de visualisation ou vous imaginez toutes les réactions possibles de votre responsable vous permettra de :

  • Recenser tous les arguments que vous pouvez utiliser
  • Déterminer dans quel ordre les placer
  • Préparer les cas où vous devrez négocier ou faire face à un refus

Ainsi, que l’entretien se déroule parfaitement, moyennement, ou très mal, vous serez préparé. Et vous serez bien meilleur dans votre négociation, gérerez mieux vos émotions et fournirez une meilleure argumentation.

visualisation au travail

La visualisation est un exercice très pratiqué dans le monde du sport et de l’aide (elle est très efficace pour arrêter l’alcool, le tabac, ou le Nutella). En revanche cette technique reste peu répandue dans le monde professionnel.

Et c’est vraiment dommage car la visualisation au travail peut être très bénéfique.

Comment utiliser la visualisation au travail ?

Au travail, vous pouvez vous servir de deux types de visualisation pour accomplir vos objectifs :

  • La visualisation de résultat
  • La visualisation de méthode

Elles possèdent deux usages différents.

La visualisation de résultat :

La visualisation de résultat consiste à imaginer ce qui se passe une fois une action terminée. Elle peut vous servir à imaginer un produit fini ou à créer des émotions.

visualisation au travail

Imaginer un produit fini :

Ce type de visualisation permet de répondre à la question : Que faire ?

Si on vous a assigné un projet et que vous n’avez aucune idée de par où commencer, vous pouvez essayer de visualiser le projet une fois terminé et l’imaginer dans ses moindres détails. Le génie Nicolas Tesla utilisait cette technique pour mettre au point ses inventions.

visualisation au travail

Créer des émotions :

Ce type de visualisation permet de répondre à la question : Pourquoi le faire ?

Reprenons notre exemple du projet.

Peut-être que, même si vous savez ce que vous devez faire, vous en avez aussi envie que de vous faire tatouer un Pikachu sur le front.

Vous pouvez alors faire une visualisation au travail pour trouver de la motivation.

Comment ? En imaginant les émotions positives que vous ressentirez une fois le projet terminé, que ce soit de la fierté, ou du soulagement.

Pensez à combien vous serez fier d’avoir terminé ce projet complexe. Visualisez-vous en train d’en parler au déjeuner à vos collègues, rempli de fausse modestie : « Oui, c’est vrai que pondre 1000 pages n’était pas évident, mais dans la vie on doit se donner les moyens de ses ambitions… ».

Ou bien, ressentez combien vous serez soulagé une fois que vous aurez terminé ce fichu projet. A quel point vous serez détendu de ne plus avoir ce boulet à l’esprit, cet exquis sentiment de légèreté et de liberté…

visualisation au travail
Enfin tranquille

A vous de trouver l’émotion qui vous touche le plus.

Ce simple exercice devrait vous donner la motivation nécessaire pour vous y mettre.

La visualisation de méthode :

La visualisation de méthode permet d’imaginer comment accomplir une action.

C’est ce type de visualisation que j’ai utilisé dans mon exemple de demande d’augmentation. Pour utiliser cette technique, il faut s’imaginer en train de réaliser l’action voulue.

Imaginez que vous soyez un sprinter professionnel en finale des jeux olympiques. Pour remporter l’épreuve vous devez faire la course parfaite.

Afin de vous préparer à la victoire vous pouvez vous visualiser en train de :

  • Vous présenter sur la ligne de départ à la fois calme mais très déterminé
  • Prendre un départ parfait en poussant fort sur vos jambes
  • Courir avec l’intensité maximale et la technique parfaite
  • Résister à la montée d’acide lactique dans vos jambes et dépasser la douleur
  • Finir la course en donnant tout ce qu’il vous reste

Si vous visualisez plusieurs fois la course, vous augmenterez vos chances de gagner car vous aurez déjà couru la course parfaite plusieurs fois dans votre tête.

visualisation au travail
J’aurais dû préciser « et ne pas tomber »

Vous pouvez utiliser ce type de visualisation au travail pour améliorer une compétence (négociation commerciale, présentation orale, animation de réunion,…) ou préparer une conversation difficile (demande d’augmentation, annonce de démission, …)

Et quand vous serez à l’aise avec cette technique, vous pourrez aussi l’utiliser pour « coacher » vos collègues et collaborateurs.

Pour terminer, je vais vous expliquer le secret d’une visualisation réussie.

Le secret d’une visualisation réussie

La visualisation fonctionne sur un principe simple : plus elle est réaliste, meilleure elle est.

Votre objectif doit donc être de créer le monde imaginaire le plus réel possible, d’abord dans ses conditions extérieures.

Impliquez vos cinq sens au maximum, prenez le temps de créer une scène en haute définition.

Mais vous devez aussi faire preuve de réalisme sur votre réaction dans cette situation, ainsi vous la gérerez mieux.

Car les émotions ne se commandent pas mais elles se contrôlent.

Exemple : Imaginez que vous soyez invité dans un jeu télévisé et que la production s’engage à verser un million d’euros à l’association de votre choix. Seule condition : manger une mygale.

Oui, vous pouvez vous visualiser à déguster l’araignée avec autant de plaisir qu’une glace à la vanille. Mais je peux vous assurer que lorsque la mygale poilue s’agitera dans votre assiette, la réalité reprendra le dessus.

visualisation au travail
Bon appétit

Dans cette situation, je me visualiserais plutôt en train d’être dégoûté par l’araignée, mais d’arriver à surmonter cette émotion et de trouver la force mentale de la croquer et l’avaler…

Donc mieux vaut être honnête avec soi-même et favoriser le réalisme.

Pour terminer, vous trouverez dessous une méthode complète que vous pouvez utiliser pour faire de superbes visualisations au travail.

visualisation au travail

Comment faire une bonne visualisation ?

Commencez par définir votre objectif, ce que vous voulez développer ou préparer avec votre visualisation. (exemple : obtenir une augmentation)

Puis faîtes la liste de tout ce qui pourrait vous empêcher de l’atteindre.

Ces facteurs peuvent être externes (exemple: le boss qui refuse de vous augmenter) ou internes (exemple: être intimidé et se mettre à bégayer).

Approchez la situation avec humilité. N’oubliez pas : avoir peur, hésiter, se tromper, tout ceci ce sont des choses humaines. Mieux vaut les accepter et faire avec, que de les nier et avoir une grosse surprise.

Ensuite, installez-vous dans un endroit confortable où vous ne serez pas dérangé.

Et fermez les yeux.

Vous pouvez alors commencer à visualiser.

Ici, l’objectif est de rendre la simulation la plus réaliste possible, pour cela respectez deux règles :

  • Visualisez-vous de « l’intérieur » (et pas comme si vous vous regardiez dans un film)
  • Impliquez au maximum les cinq sens et les émotions

Maintenant, visualisez-vous sur le moment en train de triompher de chaque obstacle que vous avez identifié (exemple: si je commence à bégayer, je ralentis, respire profondément et prends le temps de parler plus doucement).

Répétez autant de fois qu’il vous en faut pour vous sentir à l’aise. Plus vous répéterez, meilleurs vous serez.

Attention, visualiser est une compétence. C’est normal que l’exercice soit difficile au début, mais avec de l’entraînement vous pourrez faire de cet outil une aide précieuse dans votre vie professionnelle et personnelle et vous sentir plus serein pour gérer le quotidien.

visualisation au travail
A vous la sérénité !

Conclusion : La visualisation au travail, un outil génial

La visualisation est un outil très utilisé dans le monde sportif et de l’aide, mais négligé dans les autres domaines.

Pourtant des expériences ont montré que s’imaginer en train de réaliser une action avait le même effet sur le cerveau que réaliser l’action.

Ainsi on peut progresser dans un domaine uniquement avec la visualisation.

Mais la visualisation permet aussi de bien se préparer à une situation.

Il existe deux types de visualisation : la visualisation de résultat, et la visualisation de méthode. Chacune peut être utilisée pour accomplir des objectifs différents.

Une bonne visualisation doit être le plus réaliste possible, tant dans la situation que l’on imagine que dans nos réactions face à cette situation.

La visualisation au travail ou dans sa vie personnelle est un super outil pour atteindre ses objectifs et se sentir mieux !

visualisation au travail
C’est qui le patron ?

Le leadership vous intéresse ? Alors venez découvrir votre style de leadership avec ce quizz.

Vous pouvez aussi rejoindre notre groupe LinkedIn : « Leadership à la Française » afin d’y trouver des ressources pour devenir un meilleur leader et partager vos expériences.

Si vous avez aimé l’article, et que vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, partagez-le !

Published inForger un mental d'acier

Be First to Comment

Un avis, une question, une remarque ? Laissez un commentaire !