Skip to content

Comment avoir plus confiance en soi au travail ? 3 experts vous donnent leurs meilleurs conseils

Partout où vous allez, vous la traînez comme un boulet attaché au pied.

Cette peur de ne pas être à la hauteur, de vous tromper, d’échouer, d’être jugé…

Voilà des années qu’elle vous colle à la peau et vous gâche la vie. Dans les moments importants, elle vous murmure à l’oreille des mots décourageants, fait trembler votre voix et rend vos gestes maladroits.

Je sais combien vivre ce genre de situations peut être difficile. Mais vous ne devez pas le voir comme une fatalité.

Non, aucune sorcière ne s’est penché sur votre berceau et ne vous a condamné à vivre sans confiance pour le reste de votre existence.

Il existe des solutions efficaces et puissantes pour devenir une personne confiante.

J’ai demandé à trois supers experts de partager leurs meilleurs conseils pour avoir plus confiance au travail. En les appliquant, vous pourrez rapidement créer du changement dans votre vie et devenir plus confiant au travail.

Sans plus attendre, place aux experts !

 

Mehmet Gul : Activateur de Ressources

 Site internet / Chaine Youtube / Profil LinkedIn

Pour avoir plus confiance en vous : trouvez votre super pourvoir !

Pour cela, réfléchissez sur un de vos atout majeur mais que vous minimisez perpétuellement et publiquement à cause de la peur du regard des autres. Par exemple : j’ai un esprit créatif artistique, mais comme je travaille dans un milieu bureaucratique, j’ai peur d’en parler par peur d’être critiqué(e) ou jugé(e).

1 / Posez-vous cette question :
-Suis-je seul(e) dans ce cas-là ? (Bien-sûr que non).

2 / Trouver autour de vous ou sur internet, un Mentor qui a eu la même problématique que vous et qui a réussi dans cette voie.
La méthode du Mentor étant déjà éprouvé par son expérience, elle vous montrera une voie sur laquelle vous pourrez vous entraîner pour enfin augmenter considérablement votre confiance en vous et croire en votre Super Pouvoir.

3 / CROYEZ EN VOTRE SUPER POUVOIR ! Et pour cela vous devez être conscient(e) que ça va vous demander des efforts et surtout un changement radical de votre état d’esprit (Mindset). Vous devez sortir de votre ancien Mindset pour tester celui de votre mentor qui vous emmènera naturellement vers votre Super Pouvoir.

4 / Pour y arriver, je vous propose un exercice de P.N.L (Programmation Neuro Linguistique)

Le Cercle d’excellence :

Seul(e) face à un miroir, mettez-vous debout dans un endroit calme et imaginez deux cercles au sol, l’un à droite et l’autre à gauche. Mettez-vous dans le premier et là je vous invite à regarder le miroir et voir votre état actuel et le Mindset dans lequel vous vous trouvez : regardez la position de votre corps, entendez l’intonation de votre voix et surtout écoutez votre dialogue interne (vous savez cette petite voix dans votre tête qui vous critique sans arrêt et qui vous empêche de faire les choses). Vous sentez de l’inconfort ? C’est normal. Maintenant prenez une photo mentale de votre image et de vos ressentis kinesthésique (ressentis émotionnels) dans le miroir.

Passez maintenant dans le deuxième cercle : et là je vous invite maintenant à imaginer votre Mentor sur les mêmes critères : Position du corps, intonation de voix et dialogue interne. Calibrez la position de votre corps comme celle de votre Mentor, s’il a les épaules droites et en arrière, le menton levé, buste en avant, une voix tenante ou vibrante, et un dialogue interne qui dit « Je suis quelqu’un de bien, qui aide les autres, qui fait du bien autour de lui, et je mérite le bien dans ma vie » ! Prenez le temps, dans ce cercle d’amplifier les ondes positives qui vous arrivent. Laissez s’épanouir en vous cette vibration positive qui monte par petite palpitation depuis votre cœur. Augmenter le son de la voix de votre dialogue interne positif. Vous y êtes. Vous ressentez ce confort et se sentiment de plénitude ? C’est normal. Prenez une photo mentale de votre image et de vos ressentis kinesthésique dans le miroir.

Maintenant une dernière question : voulez-vous revenir dans le premier cercle de votre état actuel ou rester dans votre cercle d’excellence ?
Vous êtes libre de pratiquer cet exercice autant de fois qu’il sera nécessaire jusqu’à trouver et amplifier votre SUPER POUVOIR, et une fois que vous l’aurez fait, cela injectera une dose massive de confiance en vous !

Et garder en mémoire que quoi que vous fassiez dans la vie :

Tout commence par vous, donc restez ACTIF car la vie est courte !

 

Eric Hubler

Eric Hubler : Conférencier international, Formateur Leadership, Aïkido Management

Site internet  / Profil LinkedIn

Comment avoir plus confiance en soi au travail ?

Ce sujet implique de se demander préalablement dans quelle mesure le lieu de travail représente un environnement a priori favorable ou non à l’épanouissement de la confiance.

Il n’est pas évident de répondre à une telle question sachant la diversité importante des types et lieux de travail ainsi que des ambiances qui y règnent. Certains contextes semblent d’emblée favorables, d’autres moins voire carrément pas, et beaucoup de facteurs internes ou externes peuvent expliquer cela : nature du marché et de ses acteurs, type d’environnement, degré de compétition, mode de management, niveau de pression, historique de l’entreprise, ambiance générale, place et responsabilisation de l’individu, perspectives d’évolution interne, etc.

Il y a clairement des entreprises où il fait mieux vivre que d’autres, et ce n’est pas le fruit du hasard… Le management a un rôle déterminant à jouer pour s’assurer que tout concourt à libérer l’énergie des individus et à favoriser à la fois un sentiment et des relations de confiance. Certains dirigeants l’ont parfaitement compris et misent entièrement sur ce facteur confiance, mettant l’exemplarité au premier plan ; d’autres, au contraire, font tout pour éviter le sujet et dans ce cas c’est toute l’entreprise qui en souffre, d’une manière ou d’une autre. On peut alors décider de rejoindre ou de quitter une entreprise en fonction de sa culture et de l’ambiance générale qui y règne, favorisant ainsi les entreprises considérées comme les plus vertueuses dans ce domaine.

Une autre question est celle de la manière de « construire » de la confiance.

Cette dernière doit-elle résulter du contexte dans lequel on se trouve à un moment donné, ou plutôt d’une démarche intérieure qui tendrait à neutraliser, au moins partiellement, les effets non désirables de ce contexte ?

Certaines personnes semblent avoir confiance en elles en toutes circonstances, d’autres à l’inverse en aucune… Le risque existe en effet de toujours attendre que les efforts viennent des autres pour voir la situation s’améliorer, mais l’on peut aussi décider que cette situation peut progresser grâce à soi-même, à une certaine façon d’être face à l’adversité, au changement, aux épreuves, aux résistances diverses, et ainsi commencer à influer positivement sur son environnement. Ce n’est pas un choix de facilité, mais c’est une démarche de transformation intérieure qui a le mérite de nous confronter directement à nous-mêmes et permet d’aborder les situations sans se réfugier dans le jugement des autres qui seraient à l’origine de tous nos maux.

 

Je proposerai trois pistes pour renforcer cette confiance dite « intrinsèque » :

  • Une attitude centrée et alignée : renforcer son niveau de confiance en soi au travail suppose une certaine façon d’être, de se tenir, de respirer, de réfléchir, de communiquer, mais aussi de concevoir sa place et son rôle dans la société, ainsi que son rapport aux autres. J’invite à éviter de toujours se comparer, à penser émulation plus que compétition, à clarifier ses choix, à définir précisément ses priorités et à s’y tenir, à avoir une ligne de conduite basée sur des valeurs qui nous correspondent vraiment. La cohérence n’est pas chose si commune et cela devient donc une vraie force lorsqu’on s’engage dans cette voie. Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit par exemple.

 

  • L’aptitude au lâcher-prise : apprendre à focaliser ses efforts et sa concentration sur ce que l’on peut maîtriser et ne pas trop se soucier du reste, ce qui suppose une prise de distance par rapport à beaucoup de choses que l’on pensait pouvoir contrôler. Dans la pratique de l’Aïkido, art martial japonais, on s’exerce au principe de non-résistance et il existe dans la vie de tous les jours, en particulier dans la sphère professionnelle, de nombreuses situations où l’on devrait privilégier la non-résistance à l’opposition qui ne fait souvent qu’envenimer les débats sans aboutir à des solutions. Il faut parfois savoir « sortir de la ligne d’attaque » et accompagner les situations sans s’y opposer pour ensuite pouvoir les rediriger habilement vers de meilleures issues. A titre d’illustration, répondre à de la mauvaise foi par un jeu de questions bien ciblées qui mettront le manipulateur dans l’obligation de se justifier a plus de chance d’en venir à bout que de se braquer, de s’indigner ou de fuir. C’est un rapport de prédateur à victime qu’il faut inverser et c’est là où l’attitude (point précédent) joue un rôle déterminant…

 

  • L’audace : renforcer sa confiance suppose un défi avec soi-même, une habitude à se challenger, à prendre certains risques pour sortir de cette fameuse « zone de confort » qui rassure mais limite notre développement si l’on s’y enferme. L’audace s’exprime lorsqu’on devient capable de relativiser les dangers, de voir les choses dans une perspective élargie et de puiser de la motivation dans l’atteinte des objectifs ambitieux que l’on se fixe. L’audace s’exprime également dans le courage de prendre des initiatives, d’innover, de défendre des convictions même lorsqu’on se sent seul à les défendre… Cela se traduit parfois juste dans le fait d’assumer de ne pas assister à certaines réunions dont on sait pertinemment qu’on n’a rien à y faire. Assumer, c’est faire preuve de courage et c’est une excellente manière de renforcer sa confiance en soi.
    Bref, tout cela est affaire d’entraînement jusqu’à ce que de nouveaux réflexes prennent le pas sur les anciens. Il suffit aussi parfois d’un petit déclic pour que la confiance s’installe et nous permette de changer totalement notre rapport à nous-même et aux autres. Y croire pleinement est déjà un premier pas !

 

Daniela Novakovic

Daniela Novakovic : Coach en développement personnel

Profil Linkedin

Comment avoir plus de confiance en soi au travail !

La confiance en soi, c’est un sujet qui me passionne ainsi qu’une pratique régulière qui consiste à savoir « qui l’on est » et « qui l’on n’est pas ».​

C’est pourquoi, la première chose à faire, et pas la moindre :

– Trouver l’intrus pour le faire taire –

Nous l’avons tous vécu au moins une fois dans notre vie : le syndrome de l’imposteur !

Ce petit salopiaud, que je vais nommer « le doute » qui nous empêche de reconnaître nos propres compétences.

Mais si, on dira d’ailleurs, qu’elles sont dues à la chance, ou à n’importe quel autre facteur autre que soi.

C’est pourquoi, la première chose à faire avant de se pencher sur la confiance en soi et d’autant plus dans le cadre professionnel, c’est d’abord de jeter un coup d’œil sur :

 

– L’estime de soi –

Pour moi c’est la base, L’AMOUR DE SOI, IMAGE DE SOI, ACCEPTATION DE SOI et L’ESTIME DE SOI pour garantir VOTRE avenir, réussite et contourner l’anxiété.

Et, si je vous disais qu’il s’agit uniquement de chimère, oui une illusion quoi ! Ce n’est rien d’autre que quelque chose que l’on se raconte à nous même, vous l’avez compris, il faut faire taire nos croyances limitantes (aucun rapport avec les croyances religieuses).

Une croyance limitante, est une vue de notre esprit, qui nous fait croire que l’on n’est pas capable de faire certaines choses.

Elle nous vient le plus souvent de notre éducation ou de nos expériences passées (en particulier de nos échecs).

Elle se manifeste sous forme de petite voix, qui nous juge sévèrement et qui vient nous chuchoter à l’oreille que :

« Je ne suis pas à la hauteur, »,

« De toute façon, je n’y arriverai pas », « Je ne sers à rien…», etc..

Réjouissezvous les amis, la bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de les influencer positivement pour se bâtir une vie meilleure.

Savez-vous que notre cerveau ne fait pas la différence entre une situation imaginée et une situation réelle ?

Cela veut dire que notre cerveau donne à notre imagination un pouvoir réel.

C’est dingue, non ?! Les expériences menées en neurosciences ont démontré que les zones activées en visualisation sont les mêmes que les zones activées face au stimulus réel.

Des études ont par ailleurs montré que le phénomène de visualisation va tromper le cerveau, et lui apporter  une expérience nouvelle à laquelle il va croire.

 

– Le secret c’est : « Faire comme si » –

Rien que ça, je trouve que c’est magique !

Je me suis intéressée de très près aux neurosciences, qui m’ont permise de comprendre comment fonctionne mon cerveau ou devrais-je plutôt dire mes cerveaux !.

Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ?

Les neurosciences ont démontré que l’idée que le cerveau serait le seul « maître » à bord est complètement dépassée. Notre coeur et notre système digestif ont également un rôle très important à jouer.

Quelques chiffres :

  • Un cerveau dans notre tête, contient 100 milliards de neurones.
  • Un cerveau dans notre cœur, contient 40.000 neurones.
  • Un cerveau dans notre ventre, contient 200 millions de neurones.

Le cerveau est utile à la gestion du temps présent, le cœur est utile à l’anticipation et à la gestion des relations, le ventre est utile à la mémoire.

Le problème est que l’on croit que l’intelligence c’est le Q.I, mais ce n’est qu’un tiers de la capacité totale de connaissance.

C’est pourquoi, l’intelligence émotionnelle est un mode de fonctionnement à acquérir, non seulement pour la qualité de la vie personnelle, professionnelle et pour toute relation sociale.

L’intelligence émotionnelle, permet de mieux sentir et de mieux gérer nos émotions, mais également de mieux les exprimer et de mieux les transmettre aux autres.

Pour résumer : Vos cerveaux vous parlent et le challenge, c’est de comprendre ce qu’ils vous disent !

Quand une de ces émotions se manifeste (La colère, la tristesse, la peur..) c’est quelle veut vous pousser à réagir ! donc ces 3 signaux vous disent tous la même chose « Fais une action pour revenir à ton émotion de base « LA JOIE ».

Sachant que l’émotion est un signal qui dure quelques secondes.. et oui ! à ne pas confondre avec le sentiment qui est le temps que tu accordes à ce signal.

Mais alors attends, ça veut dire que :

.. À chaque fois, que je vais formuler quelque chose d’un point de vu purement négatif, le cerveau ne l’appréhende pas.

Il est obligé de le voir, de le concevoir ?

C’est ça !

Maintenant, je vais vous demander de ne surtout pas imaginer un éléphant rose 🙂

Plus nous apprendrons à nous connaître et plus nous développerons notre confiance en nous, car notre vie est faite d’une suite d’erreurs.

 

– Avoir le bon Mindset « état d’esprit » –

Le temps que nous passons au travail occupe une part très importante de notre vie. Alors autant vivre ce temps, avec la bonne attitude quelles que soient les circonstances.

Comment faire ?

Vous allez définir quelle attitude vous voulez avoir, car elles ne dépendent que de vous et des décisions que vous allez prendre.

Une fois que ce sera fait, je vais vous inviter à faire ce qu’on appelle une reprogrammation mentale.

C’est parti !

Maintenant je vous invite à imaginer que vous avez confiance en vous au boulot !

Fermez les yeux et imaginez avoir cette bonne posture, épaule droite, tête haute et gros smile, imaginez les bienfaits que cela vous procure. (Soyez attentif à comment vous sentez-vous lorsque l’on se tient et que l’on respire avec cette nouvelle attitude).

 

-Engagez-vous !

Ne vous laissez pas rattraper par vos propres limites.

Dès les premiers objectifs franchis, votre amour-propre sera plus fort, votre confiance en vous grandira et tout cela vous permettra, petit à petit, de rendre l’impossible, POSSIBLE !

Ma philosophie : « lorsqu’il y a un échec, il y a une occasion de grandir » alors célébrons le !

 

Résultat de recherche d'images pour "confiance en soi femme"

Le leadership vous intéresse ? Alors venez découvrir votre style de leadership avec ce quizz.

 

Vous pouvez aussi rejoindre notre groupe LinkedIn : « Leadership à la Française » afin d’y trouver des ressources pour devenir un meilleur leader et partager vos expériences.

 

Si vous avez aimé l’article, et que vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, partagez-le ! 

 

Published inForger un mental d'acier

Be First to Comment

Un avis, une question, une remarque ? Laissez un commentaire !