Skip to content

Comprendre vraiment le leadership bienveillant

Temps de lecture : 5 minutes

Il y a des personnes qui marquent notre vie, et je n’oublierais jamais Monsieur V.

Il avait la lourde tâche d’enseigner le latin à notre classe de collégiens. Autant vous dire que son travail n’était pas facile…

leadership bienveillant
Les joies de l’enseignement…

Mais son style si particulier lui permettait d’accomplir des merveilles.

Il possédait cette sagesse devenue trop rare à notre époque. Celle d’un véritable homme de lettres qui avait étudié les grands écrivains et philosophes de l’antiquité. Et ce recul qu’il possédait sur la vie, grâce à ses lectures, en faisait un professeur exceptionnel.

Pendant que ses collègues utilisaient menaces et punitions pour maintenir une ambiance studieuse, Monsieur V. adoptait une approche totalement différente : la bienveillance.

Il était profondément bon, et arborait en permanence un grand sourire aux lèvres. Il savait que nous n’étions qu’une bande de gamins immatures, et pourtant il portait autant de respect à chacun d’entre nous qu’il en porterait au président.

Leadership bienveillant
Le pouvoir d’un sourire !

Jamais il ne se serait permis de faire preuve de sarcasme, de moqueries ou de méchanceté. Tout ce qui l’intéressait c’était notre succès.

Evidemment, une fois ou deux il a haussé le ton, mais ce n’est rien en comparaison des autres professeurs.

Cet homme-là était en or.

C’était aussi l’un des seuls professeurs que nous respections vraiment. Toute sa force résidait dans sa bienveillance. Nous savions que, quoi qu’il fasse, c’était pour notre bien.

Il m’a montré ce que c’est que d’être un leader bienveillant bien avant que je m’intéresse au concept. Evidemment, le leadership bienveillant que l’on applique en entreprise possède des différences, mais le fond reste le même.

Et aujourd’hui je voudrais vous expliquer en quoi consiste ce leadership bienveillant et comment vous pouvez, l’appliquer au quotidien.

Leadership bienveillant : Que fait le leader ?

Devise: L’humain avant tout

Un leader bienveillant cherche à créer de l’harmonie et des relations saines et positives au sein de son équipe. 

Son approche est simple : « Si je rends mes collaborateurs heureux, j’obtiendrai en échange performance et fidélité ».

Il accorde autant, voire plus d’importance au bien-être et aux émotions de ses collaborateurs qu’à la réalisation des tâches et à l’atteinte des objectifs.

Leadership bienveillant

Le leader bienveillant se place dans une relation d’égalité avec ses collaborateurs.

Il valorise la transparence et le partage d’idées. Il laisse aussi beaucoup de liberté : sous sa responsabilité, chacun travaille comme il lui plaît.

Il cherche avant tout à créer des émotions positives chez ses collaborateurs. Ainsi lorsqu’il fait un retour (feedback) sur le travail réalisé, il veille à l’accompagner de beaucoup de positivité et d’encouragements.

Créer un esprit de groupe et une communauté soudée est important à ses yeux. Il adoptera donc une position de « démineur » des conflits, et profitera de toutes les occasions pour rapprocher les membres de son équipe, en proposant des déjeuners ou en fêtant les anniversaires par exemple.

Les forces du leadership bienveillant

Contrairement à ce qu’en pensent beaucoup, le leadership bienveillant est un style performant. 

Dans un célèbre article, le chercheur en sciences sociales D.Goleman a étudié l’impact de six styles de leadership sur le climat des équipes.

Et le leadership bienveillant arrive à la deuxième place des styles avec le plus d’impact, juste après le leadership visionnaire.

Mais qu’est ce qui fait la puissance de ce style ?

Tout d’abord, il se base sur le principe de réciprocité.

Ce principe est simple : Quand quelqu’un me donne quelque-chose, je me sens redevable envers lui et veut lui donner quelque chose en retour.

Leadership bienveillant
Le pouvoir de la réciprocité

Rappelez-vous de Monsieur V.

En sa présence nous faisions tous preuve d’une attitude beaucoup plus positive qu’avec les autres professeurs.

Pourquoi ? Parce qu’il était bon avec nous et nous traitait comme des adultes.

Et pour la majorité des gens, si vous êtes bon avec eux ils voudront être bons avec vous.

Ensuite, le leadership bienveillant touche trois des besoins humains identifiés par le chercheur Abraham Maslow :

  • Le besoin de sûreté : Ici la sûreté n’est pas physique mais psychologique. Le leader bienveillant créé un contexte où ses collaborateurs peuvent baisser la garde. Ceux-ci savent que le leader ne cherchera pas à les piéger. Et donc ils se livrent davantage.
  • Le besoin d’appartenance : Le leader bienveillant cherche à créer un groupe où les personnes s’entendent bien, un groupe que chaque membre est content de retrouver tous les matins.
  • Le besoin d’estime : Le leader bienveillant fait beaucoup de compliments à ses collaborateurs, ce qui contribue à améliorer leur estime d’eux même.
Leadership bienveillant
Pyramide des besoins d’A.Maslow et leadership bienveillant

Mais le leadership bienveillant possède aussi des limites, et n’est pas pertinent dans toutes les circonstances.

Utilisation et limites du leadership bienveillant

Le leadership bienveillant fonctionne très bien avec les leaders qui cherchent à :

  • Bâtir un esprit d’équipe
  • Augmenter le moral de leurs « troupes »
  • Améliorer la communication au sein du groupe
  • Réparer un lien de confiance brisé 

Mais ce style présente aussi ses limites, et doit être utilisé avec modération.

Pourquoi ?

Car à trop se concentrer sur le positif et ignorer les axes d’améliorations, les leaders peuvent faire passer le message qu’ils tolèrent le travail mal fait.

Et les collaborateurs les moins compétents et les moins confiants peuvent le ressentir comme un manque d’accompagnement.

Comme si vous jouiez au tennis pour la première fois, et que votre professeur vous complimentait sans cesse alors que vous mettez toutes les balles dans le filet !

Je ne sais pas pour vous, mais moi ça m’agacerait, je préférais qu’il me donne des conseils pour m’améliorer.

Le leadership bienveillant peut aussi inciter à la complaisance chez certaines personnes qui ne « jouent pas le jeu » et qui ont besoin d’un accompagnement différent.

En fait, ce style c’est un peu comme l’huile d’olive, excellent, mais à utiliser avec modération.

Voyez-le comme un « exhausteur de saveur ». Si vous l’ajoutez à un autre style, il rendra votre leadership meilleur. Mais il ne peut jamais se suffire à lui-même.

Après tout dépend de votre objectif, mais si vous voulez obtenir les meilleurs résultats, usez mais n’abusez pas du leadership bienveillant !

leader bienveillant
La force de la bienveillance !

 

Le leadership vous intéresse ?

 

Vous voulez apprendre à motiver les autres ? Connaître les secrets pour avoir un mental d’acier ? Obtenir des « trucs » pour communiquer efficacement ?

 

Alors rejoignez l’académie du leadership et recevez mes conseils quotidien  sur ce sujet.

 

Inscrivez-vous ici et devenez un meilleur leader dès aujourd’hui.

 

Vous pouvez aussi identifier votre style de leadership en réalisant ce quiz.

 

 

 

Published inComprendre le leadership

4 Comments

  1. Bravo ! très bel article , comme d’habitude

    • Vincent - Destination Leadership Vincent - Destination Leadership

      Merci Odile !

  2. Kilembe Kilembe

    Merci. Très bon article!

    • Vincent - Destination Leadership Vincent - Destination Leadership

      Merci !

Un avis, une question, une remarque ? Laissez un commentaire !

Vous aimez ? Partagez !

Vous avez apprécié l'article ? Vous pensez qu'il pourrait être utile à quelqu'un d'autre ? Prenez dix secondes et partagez-le !
( Cliquez ici si vous ne voulez pas partager )

Send this to a friend