Skip to content

L’immense force du leader coach

Temps de lecture : 5 minutes

On sous estime souvent l’impact que peut avoir un individu sur une vie.

Lorsque Amani Toomer réalisa enfin le rêve de sa vie, rejoindre la prestigieuse ligue Nationale de Football Américain (NFL), les choses ne se passèrent pas comme il l’avait prévu.

Ce colosse qui avait accompli des exploits dans la ligue universitaire se retrouva rapidement « sur le banc ». Il ne jouait tout simplement pas assez bien. En plus de ça, il se blessa et perdit sa condition physique. Autant vous dire qu’à ce moment là son moral était loin d’être au beau fixe.

Pour se changer les idées, et occuper son temps libre, il décida de s’inscrire dans une école de Kung Fu.

Il fit alors la rencontre de Karl, le professeur qui sauva sa carrière.

Lors de la première séance, le vieux Karl lui inculqua une leçon d’humilité. Amani pensait que l’entraînement ne serait qu’une formalité, il s’était fort trompé !

leader coach
Comment j’imagine Karl…

La simple position de base du Kung-Fu épuisa ses muscles et le fit réfléchir. Peut être n’était-il pas aussi doué qu’il le pensait ? Pas aussi savant qu’il le croyait ?

Au fil du temps, il développa une belle relation avec Karl, qui devint son mentor. Le professeur de Kung-Fu l’aida à atteindre le niveau physique dont Amani avait besoin pour jouer dans la ligue.

Mais l’apport de Karl alla bien au delà.

Il montra à Amani comment développer une force mentale de fer et une concentration à toute épreuve. Il apprit au jeune homme à continuer malgré les difficultés, à garder l’objectif en tête, à ne jamais se décourager.

Et finalement Amani fit son retour dans la ligue, devint un membre clé de son équipe, et l’aida à gagner le championnat

Karl avait transformé la chenille en papillon.

leader coach
Une belle transformation !

Que serait devenu Amani sans lui ? Mieux vaut ne pas y penser.

C’est la force d’un leader coach. Il est capable de voir le potentiel qui existe en nous et de nous aider à le faire émerger.

Et, à la différence de Karl, le leader coach en entreprise bénéficie des développements qu’il contribue à créer.

Rentrons plus en détail dans sa façon de procéder.

L’approche du leader coach

Devise: Essaye ceci

Un leader coach ne voit pas seulement une personne, il voit aussi ce qu’elle peut devenir.

leader coach

Ainsi, il aide ses collaborateurs à se développer et à réaliser leur potentiel. En les faisant grandir, il rend l’équipe meilleure.

Pour cela, il adopte une vision à moyen terme. Il guide ses collaborateurs dans l’identification de leurs forces et leurs axes d’amélioration, puis créé un plan de développement aligné avec leur projet professionnel, leurs aspirations, et leurs désirs.

Méthodique, il se met d’accord avec eux sur les objectifs à atteindre, et détermine un plan d’actions concret pour y arriver. Puis il les accompagne en leur donnant les instructions et le « feedback » nécessaires.

Il essaye de tirer chacun d’entre eux vers le haut en leur fixant des challenges et en leur déléguant des tâches intéressantes. Pour lui, l’échec n’est pas un problème, juste une étape vers une réussite future.

leader coach

Forces du leadership coach

Dans son étude des différents styles de leadership, le chercheur en sciences sociales Daniel Goleman montre que le leadership coach a un impact positif sur le climat d’une équipe.

Il y a deux raisons à ça.

D’une part, le temps que le leader coach consacre à ses collaborateurs lui permet de « s’aligner » avec eux. Comme il leur montre quels sont ses standards et comment les atteindre, il évite beaucoup de mésententes.

Ces moments d’échanges lui permettent également d’expliquer le contexte du travail, ainsi que la situation, la mission et la stratégie de l’entreprise. Et toutes ces informations fournies valorisent le collaborateur et augmentent son engagement (car quand on comprend pourquoi on travaille, on s’implique davantage).

leader coach

D’autre part, lorsqu’un collaborateur voit que le leader s’implique dans son développement, il se sent redevable et ne veut pas décevoir celui qui croit en lui. Aussi, il prend son travail plus à cœur, car il ne le voit plus comme un simple tâche à réaliser mais comme une étape à maîtriser pour progresser dans sa carrière.

Ce style garantit donc plus de productivité et de motivation, mais c’est aussi le plus difficile de tous à utiliser.

Faiblesses du leadership coach

Le leadership coach est un style très efficace mais difficile à mettre en oeuvre.

D’abord, il demande de  l’aisance sociale, une bonne écoute et un véritable savoir faire en communication.

Pourquoi ? Parce que la qualité de la relation leader-collaborateur va déterminer les résultats obtenus. Si celle-ci est de piètre qualité, le collaborateur n’aura aucune envie d’instaurer ce type de rapport avec le leader et ne jouera pas le jeu.

leader coach
Y a du boulot !

Le leader coach doit aussi savoir donner des feedbacks précis et positifs, et présenter clairement les axes d’améliorations sans décourager son collaborateur.

Ce style demande également beaucoup de temps et de patience. Car comme une plante, une personne se développe petit à petit, et demande beaucoup de soins. Or, la plupart des leaders font face aux urgences quotidiennes, règlent des problèmes, et ont peut de temps à consacrer à ce type d’exercices. Ils peuvent aussi être frustré par l’absence de résultats immédiats. Ce qui explique la faible utilisation de ce style.

leader coach
Le leader coach se munit de patience

Aussi, le leader coach doit être ouvert d’esprit. En effet, sa vision du métier et des compétences à développer peut différer de celle de son collaborateur. Sans ouverture d’esprit, il aura des difficultés à trouver un terrain d’entente avec lui et voudra imposer sa vision, ce qui se traduira immanquablement par un échec.

Enfin, le collaborateur doit être réceptif. Il doit avoir un vrai désir de se développer et penser que le leader est la bonne personne pour l’aider dans ce projet. A l’inverse des autres styles, le leader coach ne peut pas « appliquer » un leadership coach sur ses collaborateurs, ce style se joue à deux, comme une partie de ping pong.

Donc, c’est le style le plus difficile, mais probablement le plus gratifiant.

A vous de voir si vous avez les « épaules » pour l’appliquer !

leader coach

 

Vous voulez aller plus loin ?


Alors identifiez votre style de leadership avec ce petit quiz  !

Published inComprendre le leadership
>

Send this to a friend