Skip to content

Plus importante que le QI pour réussir ? OUI !

Temps de lecture : 3 minutes

Si on me l’avait annoncé je n’y aurais jamais cru.

Lorsque j’étais en seconde, je côtoyais deux individus aussi différents que le jour et la nuit.

Charlotte était une fille brillante mais discrète. Intelligente et travailleuse, elle passait ses soirées et ses week-ends à réviser. Elle faisait l’admiration de nos professeurs qui aimaient la citer en exemple.

Pourtant, malgré tous ses bons résultats, elle ne croyait pas en elle. Elle pensait toujours avoir raté ses épreuves, puis découvrait avec surprise qu’une fois de plus, elle avait eu tout juste.

Rien à voir avec Arnaud, l’ado le plus énervant du monde !

Clairement narcissique, il s’adorait et se croyait au-dessus des autres.

Sans être un cancre, c’était un élève très moyen, mais quand il nous parlait de son avenir il évoquait toujours des postes prestigieux.

Nous aimions bien le taquiner sur ce sujet, car il n’avait pas du tout la carrure pour accomplir ce dont il rêvait.

Un peu comme si un gamin gringalet vous rabâchait qu’il deviendrait un jour rugbyman professionnel.

Le bac arriva, Charlotte obtint une mention bien, Arnaud eût tout juste le sien.

Si vous aviez dû parier sur celui des deux qui aurait la carrière la plus prestigieuse, vous auriez choisi Charlotte n’est-ce pas ?

Et vous vous seriez trompé !

Car aujourd’hui Arnaud occupe un poste à responsabilités dans une grande entreprise, alors que la carrière de Charlotte a très vite stagné.

Mais en fait, les jeux étaient faits depuis le début.

Parce qu’Arnaud possédait un immense avantage sur Charlotte : la confiance en lui.

Arnaud croyait en lui, ambitieux, il « savait » que quelles que soient les épreuves qu’il ait à traverser pour atteindre ses objectifs, il pourrait les réussir.

Il avait beau être un élève moyen, bien moins fort que Charlotte, il avait mis la barre plus haut qu’elle, et avait osé aller la décrocher.

Tout était une question d’attitude.

Face à un défi, Charlotte doutait immédiatement, partait perdante en dépit de ses capacités, trouvait toutes les raisons du monde pour prédire son échec.

Donc elle préférait éviter de tenter.

Elle était sa plus redoutable ennemie.

Arnaud, persuadé de pouvoir y arriver, faisait de son mieux et réussissait, et s’il échouait, imperturbable il recommençait en redoublant d’efforts.

Arnaud n’était pas le plus intelligent, mais il était confiant, et ça avait fait toute la différence.

Si Charlotte avait eu la confiance d’Arnaud, qui sait, elle serait peut-être ministre aujourd’hui ?

Vous l’aurez compris la confiance en soi est capitale au succès.

C’est d’ailleurs la conclusion du Docteur Plomin.

Après avoir mené de longues études sur le sujet, ce brillant psychologue anglais a conclu que la confiance en soi est LE facteur le plus important à la réussite professionnelle (devant le QI).

C’est fou, mais se penser fort et capable d’y arriver est tout aussi important voire plus important que de l’être réellement !

Qu’est-ce que cela signifie ?

Qu’en tant que leader vous devez vous faire une priorité de donner confiance à vos collaborateurs, de leur montrer que vous croyez en leurs capacités à accomplir de grandes choses.

Sans ça, vous n’obtiendrez jamais le meilleur d’eux.

C’est un des rôles les plus importants du leader.

Aussi, si vous pensez manquer de confiance en vous, et que cela vous empêche de réaliser certaines tâches au travail, d’accomplir votre potentiel, d’obtenir la reconnaissance des autres, ou de vivre sereinement, je ne peux que vous inviter à travailler la vôtre.

(D’ailleurs ma formation sur ce thème arrive dans deux semaines, et j’y donne toutes les clefs pour se forger une confiance en acier trempé ! )

Vous en avez marre d’avoir des collaborateurs démotivés et peu enthousiastes (malgré tous les efforts que vous faîtes) ?

Marre d’obtenir si peu d’adhésion sur les projets que vous essayez de porter (malgré votre patience et votre énergie)?

Marre qu’on vous comprenne toujours de travers ( alors que vous pensiez avoir été clair ) ?

Marre de ce manque de confiance en vous qui vous empêche de faire du bon travail, vous épanouir et réussir votre carrière (vous savez que vous pouvez faire mieux) ?

Alors vous pouvez rejoindre l’Académie du Leadership et recevoir mes conseils quotidiens  ici.

Vous pouvez aussi déterminer votre style de leadership et rejoindre l’académie du leadership en réalisant ce quiz.

 

Published inComprendre le leadership

Be First to Comment

Un avis, une question, une remarque ? Laissez un commentaire !

Send this to a friend