Skip to content

Comment connaître le VRAI avis des autres sur vous ?

Temps de lecture : 2 minutes

C’est un triste phénomène.

Mais un phénomène qu’il faut connaitre.

Souvent les autres n’osent pas nous dire les vérités négatives à notre sujet.

Ils privilégient les mensonges doux aux vérités qui piquent.

Admettons que vous dîniez avec un groupe d’amis et que l’un d’entre eux vous annonce qu’il compte abandonner son travail de contrôleur de gestion pour se consacrer à sa vraie passion : la peinture.

Il vous explique qu’il y pense depuis un an, et qu’il a déjà terminé quelques œuvres.

Puis il sort son téléphone pour vous montrer ses « merveilles » et vous demande ce que vous en pensez.

Des horreurs sans noms, impossible de vendre ça, même comme combustible pour cheminée.

Quelle serait votre réponse, ou celle de vos amis ?

Je vais vous dire, très vraisemblablement, aucun d’entre vous n’aurait envie de briser son rêve.

Vous auriez un sourire gêné, feriez un commentaire neutre au possible (« c’est sympa… »), et laisseriez le peintre se bercer dans sa douce illusion.

Vous vous risqueriez peut-être à un : « Mais tu es sûr que tu peux vendre ça ? »

Et son « oui ! » plein d’espoir et d’assurance vous empêcherait de le lui révéler la vérité.

En revanche, quelques jours après, vous n’hésiteriez pas à aborder franchement le sujet avec n’importe lequel de vos autres amis présents à la soirée, à parler sans concession des tableaux et du désastre qui attend votre ami s’il venait à se lancer.

Etrange non ?

C’est triste mais vrai, nous sommes souvent les derniers au courant des vérités qui nous concernent.

Ça part de bonnes intentions, personne ne veut pas attrister, blesser ou vexer quelqu’un d’autre.

Mais, avouons-le, il y a aussi un peu de lâcheté, le désir de ne pas se créer un ennemi, ni de susciter un conflit qui nous échapperait.

C’est pour ça que personne ne dit rien à ce chef sympa mais maladroit, ce collègue laxiste, ce collaborateur étourdi.

Ce phénomène bien documenté s’appelle l’effet MUM.

Si vous avez déjà rencontré des personnes complètement en déni de la réalité sur elles-mêmes, c’est qu’elles en étaient des purs produits.

Mais vous êtes probablement concerné par ce phénomène vous aussi.

Vous avez peut être des défauts dont personne ne vous parle.

Heureusement, il existe une façon de contourner ce phénomène et de savoir ce que les autres pensent de nous, ou de notre travail.

Simplement demander des conseils, plutôt que des retours.

Si à la place de demander ce que vous pensiez de ses tableaux et de son projet, votre ami vous avait demandé des conseils vous vous seriez exprimé beaucoup plus librement :

« Ecoute, à ta place, je perfectionnerais ma technique et je m’assurerais que je pourrais vivre de ce projet avant de me lancer. »

En lisant entre les lignes on peut arriver à connaître l’avis réel des autres, et identifier les points d’améliorations.

Facile, simple, et efficace.

En revanche n’oubliez pas les kleenex, ça pourrait piquer un peu !

 

Vous en avez marre d’avoir des collaborateurs démotivés et peu enthousiastes (malgré tous les efforts que vous faîtes) ?

Marre d’obtenir si peu d’adhésion sur les projets que vous essayez de porter (malgré votre patience et votre énergie)?

Marre qu’on vous comprenne toujours de travers ( alors que vous pensiez avoir été clair ) ?

Marre de ce manque de confiance en vous qui vous empêche de faire du bon travail, vous épanouir et réussir votre carrière (vous savez que vous pouvez faire mieux) ?

Alors vous pouvez rejoindre l’Académie du Leadership et recevoir mes conseils quotidiens  ici.

Vous pouvez aussi déterminer votre style de leadership et rejoindre l’académie du leadership en réalisant ce quiz.

Published inCommuniquer efficacement

Be First to Comment

Un avis, une question, une remarque ? Laissez un commentaire !

Send this to a friend