Comment gagner la confiance de ses collaborateurs ou de ses collègues ?

Pourquoi la confiance au travail est essentielle ?

 

Comment obtenir la confiance de ses collaborateurs ?

Comment obtenir la confiance de ses collègues ?

Ces deux questions beaucoup de personnes se les posent.

Après tout, le bon fonctionnement de notre société s’appuie sur la confiance.

Quand vous déposez votre argent à la banque, vous leur faites confiance pour vous le garder précieusement.

Quand vous consultez le docteur, vous suivez son avis et respectez ses prescriptions.

Quand vous achetez chez le boucher, vous présumez qu’il ne vous vendra pas de la viande avariée.

Et la confiance au travail, entre un manager et ses collaborateurs, ou entre collègues s’avère tout aussi essentielle.

Pensez à vos meilleures expériences professionnelles, celle où vous étiez le plus productif, où vous vous accomplissiez vraiment, vraisemblablement, vous étiez entouré de personnes en qui vous pouviez avoir confiance.

Quand on ne fait pas confiance à ses collègues, ou à son manager, il est difficile de donner le meilleur de soi-même, de faire preuve d’authenticité et de vraiment s’épanouir et s’impliquer dans son travail.

D’ailleurs, l’absence de confiance mutuelle est la première cause de mauvais fonctionnement des équipes.

Il suffit de regarder une équipe d’athlètes professionnels pour comprendre que la somme des talents qui la compose ne peut pas s’exprimer sans confiance mutuelle, sans alchimie.

La meilleure équipe n’est pas toujours celle qui comporte les meilleurs talents.

Aussi, une absence de confiance au travail, au sein d’une équipe, entraînera :

  • Une rétention ou un mauvais partage des informations, aboutissant à des décisions lentes ou de mauvaise qualité
  • Une diffusion des responsabilités, chacun accusant l’autre des problèmes rencontrés, à la place d’une résolution commune de ceux-ci.
  • Un excès d’attachement à la protection personnelle, plutôt qu’à la progression commune

En revanche, dans une équipe où règne la confiance au travail, les membres pourront avoir des conflits productifs, explorer des idées, changer d’avis sans avoir peur d’être attaqué ou ridiculisé.

Donc la confiance au travail, entre managers et collaborateurs, ou entre collègues, est essentielle à la performance collective et à l’épanouissement de chacun.

Pourtant, nous avons beau connaître les bénéfices de la confiance, cela ne nous dit pas comment gagner la confiance de ses collaborateurs, ou comment gagner la confiance de ses collègues.

Pour voir comment gagner la confiance de ses collaborateurs ou collègues au travail, commençons par nous demander de quels facteurs elle dépend et son fonctionnement.

comment gagner la confiance de ses collaborateurs ou collègues au travail

Comment gagner la confiance de ses collaborateurs ou collègues : Les composantes et le fonctionnement de la confiance au travail

 

D’après une étude Américaine sur le sujet, qui a posé les fondations de notre compréhension actuelle de la confiance au travail, pour déterminer si vous êtes digne de confiance, votre collaborateur ou collègue va tenir compte de 3 facteurs :

  • Votre compétence : C’est-à-dire votre intelligence et vos capacités, qui va s’exprimer par la résolution de problèmes, la reconnaissance d’erreurs, la gestion de l’incertitude, la proposition d’idées, la possession d’un savoir
  • Votre intégrité : C’est-à-dire la cohérence entre vos mots et vos actions, qui s’exprimer par votre capacité à faire preuve de transparence, à partager des informations, à tenir votre parole
  • Votre bienveillance : C’est-à-dire la considération que vous accordez aux intérêts des autres, qui va s’exprimer par votre chaleur humaine, votre qualité d’écoute, votre capacité à faire parfois passer les intérêts des autres avant les vôtres, et votre gentillesse, le fait que vous ne prenez pas avantage des autres même quand vous le pouvez

En combinant ces trois facteurs, il décidera si il peut ou non vous faire confiance.

Aussi, chacun dispose d’une propension naturelle à la confiance, certains ont la « confiance facile » alors que d’autres sont beaucoup plus méfiants.

On peut schématiser ainsi le fonctionnement de la confiance au travail :

fonctionnement confiance au travail

Votre collègue ou collaborateur détermine en fonction de ce qu’il sait de vous si vous êtes une personne compétente, intègre et bienveillante à ses yeux, et s’il peut ou pas vous accorder sa confiance.

S’il estime que oui il pourra prendre des risques relationnels (proposition d’idées, critiques constructives, désaccord…), et les résultats obtenus, autrement dit, votre réaction, détermineront si il peut ou pas continuer à vous faire confiance.

Si vous vous montrez désagréable suite à une réflexion, ou vous moquez de ses propositions d’idées, il considérera probablement que vous n’êtes pas digne de confiance.

Aussi, la confiance est un processus dynamique, c’est-à-dire que la personne à qui on fait confiance doit se montrer constante dans sa compétence, son intégrité et sa bienveillance.

Ce sont des qualités qu’on doit  pouvoir vous associer.

Mais comme nous allons le voir, les trois facteurs de la confiance ne sont pas égaux entre eux, un facteur compte plus que les autres.

comment gagner la confiance de ses collègues ou collaborateurs

Quand on vous dit que la confiance est importante !

Comment gagner la confiance de ses collaborateurs ou collègues : Le facteur le plus important

 

La majorité des gens pensent que ce qui va faire que leurs collaborateurs ou leurs collègues vont leur accorder ou pas leur confiance tient dans leur compétence.

Ils considèrent que comme ils ont fait les bonnes études, ont eu les bonnes expériences, ont connu des succès, les autres devraient automatiquement les écouter et les suivre.

Mais ça ne fonctionne pas comme ça.

Les hommes sont des créatures sociales et morales, qui ont besoin de savoir qu’une personne va « jouer le jeu » et ne pas leur nuire s’ils leur font confiance.

Ainsi les études à ce sujet montrent que le facteur le plus important pour obtenir la confiance de ses collègues et collaborateurs est la bienveillance.

On peut passer outre une mauvaise décision, ou un manque de compétence.

On peut pardonner une parole non tenue ou un manque de transparence, si il n’y a pas un réel désir de nuire derrière, et décider « d’effacer l’ardoise et de repartir de zéro ».

En revanche, un manque de bienveillance, qui peut se traduire par une trahison volontaire, ou de la méchanceté pure est irréparable.

Donc pour gagner la confiance des autres le meilleur moyen est de démontrer sa bienveillance.

Comment ?

  • En écoutant réellement ses collègues et collaborateurs
  • En étant gentil, aimable et souriant
  • En prenant le temps de se rappeler du nom des personnes avec qui on travaille,
  • En faisant preuve d’empathie
  • En faisant des compliments sincères
  • En étant altruiste

Bien plus qu’en démontrant sa compétence ou son intégrité. Une personne peut vous savoir très compétente, elle peut savoir que vous faites ce que vous dites et que vous tenez votre parole, si elle pense que vous ne la protégerez pas en cas de problème, jamais elle ne vous fera confiance.

Aussi, il suffit de regarder les personnalités préférées des français pour se convaincre de la puissance de la bienveillance.

On ne peut pas dire que ces personnes soient choisies pour leur intelligence ou leur intégrité (certains sont des fraudeurs patentés), en revanche, une grande partie d’entre eux incarnent la bienveillance et les bons sentiments.

Ils ont tous l’air d’être sympas, et on les accueillerait volontairement à notre table, même si on ne les connaît pas.

Conclusion : la confiance au travail dépend de la compétence, de l’intégrité et SURTOUT de la bienveillance.

 

Comment perdre la confiance de son enfant par un manque de bienveillance ? (si vous riez vous irez en enfer)

Vous voulez aller plus loin ?


Alors identifiez votre style de leadership avec ce petit quiz  !

 

Vous pourriez également apprécier :
Leadership autoritaire: le comprendre pour mieux l’éviter

Leadership autoritaire: le comprendre pour mieux l’éviter

Nous faisons face à un véritable fléau. Un fléau qui dure depuis bien longtemps, mais qui ne montre aucun signe d’amélioration. L’année dernière, à cause de ce satané réchauffement climatique, plusieurs espèces ont disparu de la surface de notre planète. Mais...

Devenir un leader chef de file ? Fausse bonne idée !

Devenir un leader chef de file ? Fausse bonne idée !

"Mon travail n’est pas d’être doux avec les gens. Mon travail consiste à prendre ces gens formidables et à les pousser pour qu’ils deviennent de meilleures personnes." Avec ces mots, le grand Steve Jobs expliqua un des grands piliers sur lesquels il basait son...

L’immense force du leader coach

L’immense force du leader coach

On sous estime souvent l'impact que peut avoir un individu sur une vie. Lorsque Amani Toomer réalisa enfin le rêve de sa vie, rejoindre la prestigieuse ligue Nationale de Football Américain (NFL), les choses ne se passèrent pas comme il l'avait prévu. Ce colosse qui...

>
Send this to a friend