Sélectionner une page

Un geste difficile…mais PUISSANT

Une seule action lui a suffi à rattraper une situation bien mal engagée. 

L’histoire se déroule en Californie. 

Lors d’une soirée ayant pour objectif de récolter des fonds pour les élèves les plus pauvres de son école, une association de parents d’élèves a eu la mauvaise idée de diffuser une copie du Roi Lion sans avoir acheté les droits de diffusion. 

Quelques jours après, à la surprise générale, celle-ci reçoit une notice de la part de Disney, lui réclamant de payer la somme due : 250$. 

Une goutte d’eau pour le géant, un océan pour l’association qui avait seulement récolté 800$ lors de la soirée. 

Derrière, l’affaire fit grand bruit chez de nombreux médias américains : même si sa démarche était légale, comment ce colosse pouvait-il mettre en difficulté une association à but non lucratif pour une somme aussi dérisoire ? 

C’est ce que l’on appelle un « bad buzz » dans le jargon. 

Puis, Bob Iger, le dirigeant de Disney, élu patron de l’année par le magazine Timedécida d’intervenir en postant un message sur Twitter : 

« Notre entreprise Disney présente ses excuses à l’association de parents d’élèves, et je contribuerai personnellement à leur récolte de fonds ». 

Même s’il était dans son droit, même s’il était le plus fort, Goliath présenta ses excuses. 

Une réaction plutôt inattendue qui calma immédiatement le jeu. 

Ne vous y trompez pas, le cas reste litigieux, notamment vis-à-vis des autres associations qui ont respecté la loi par le passé et peuvent se sentir lésées. 

Mais le geste mérite d’être souligné. 

Car présenter ses excuses demande de la force et de l’humilité. 

Et dans un monde où les grandes entreprises ont des difficultés à inspirer confiance, il apporte beaucoup de fraîcheur. 

Un éclat d’humanité dans un univers le plus souvent sans cœur. 

Bob Iger a estimé que la conduite de son entreprise n’était pas alignée avec les valeurs qu’elle promeut, et en a accepté la responsabilité. 

Présenter ses excuses n’a rien de facile. 

Pourtant, ce geste contribue à créer un climat de confiance en montrant le bon exemple. 

La personne qui s’excuse fait preuve de transparence et assume ses responsabilités, elle transmet un message fort. 

Mais rares sont ceux qui possèdent le courage de le faire. 

Il n’est jamais facile d’échouer ou de se tromper, mais dans ces situations, l’humilité et la transparence inspireront toujours plus que la suffisance et le déni. 

Et comme le dit si bien le grand Rafiki, « Le passé peut faire mal. Mais selon ma vision des choses, on peut ou le fuir, ou apprendre de lui ». 

Finalement, présenter ses excuses ne montre-t-il pas que l’on ne fuit pas ses responsabilités, et qu’on a appris de son erreur ? 

Un geste qui fera sans aucun doute grandir la confiance que vous inspirez aux autres, et qui leur donnera davantage envie de vous suivre, en tout cas beaucoup plus que si vous ne l’aviez pas fait. 

Vous voulez aller plus loin ?


Alors identifiez votre style de leadership avec ce petit quiz  !

 

Vous pourriez également apprécier :
Écoute active : Le guide complet

Écoute active : Le guide complet

Dans cet article vous allez trouver un guide complet sur l'écoute active. De nombreux problèmes qui apparaissent dans le cercle professionnel découlent d’une mauvaise communication. En particulier, il est essentiel de savoir clairement communiquer avec les autres pour...

Comment parler des sujets qui fâchent ?

Comment parler des sujets qui fâchent ?

Certains sujets divisent l’humanité depuis la nuit des temps. Doit-on faire deux bises ou trois, dire chocolatine ou pain au chocolat, chasser les Bordelais à la fourche ou au fusil ? Dans un monde parfait nous serions d’accord sur tout. Mais dans notre monde les...

La plus grande barrière à une bonne communication

La plus grande barrière à une bonne communication

J’avoue, le résultat de ce sondage m’a surpris. Si vous m’aviez demandé de nommer le plus grand obstacle à la bonne communication, je vous aurais dit le manque d’écoute. Je me trompais. Le plus grand obstacle dans notre communication réside dans notre plus grande...

>
Send this to a friend