Sélectionner une page

Pourquoi l’empathie est le pilier de l’intelligence émotionnelle ?

Savoir bien communiquer est essentiel pour maintenir des relations fructueuses et apaisées avec son manager, ses collègues et ses collaborateurs.

Et une bonne communication s’appuie sur une bonne intelligence émotionnelle.

La poutre dans l’œil qu’ont beaucoup ?
Penser que communiquer est unidirectionnel.
Que cela consiste à faire passer ses idées avec prestance, humour, sagacité.

D’ailleurs ça marche !
Mais un temps seulement.

Par exemple, certains individus charismatiques mais narcissiques sont excellents pour « séduire » les autres.
Ils trouvent les bons mots.
Savent charmer leur interlocuteur avec leurs blagues et leur esprit.
Possèdent cette capacité de convaincre grâce à l’assurance qu’ils projettent.

Malheureusement ?
Cela ne dure pas.

La vie créée toujours des frictions.
Tout le monde n’a pas la même opinion ou les mêmes valeurs.
Et l’environnement peut nous amener en situation de tension, sans volonté belliqueuse d’un côté ni de l’autre.

Le problème du narcissique est qu’il lui manque alors la compétence n°1 de l’intelligence émotionnelle pour gérer avec brio ces situations.

L’avalage de macaronis ?
L’imitation du vol du colibri ?

Non, l’empathie !

En ne prenant pas en compte l’avis et les émotions de l’autre, il se le met à dos.
Il perd sa confiance.

Vous pouvez avoir la beauté, la grâce, l’éloquence, le charme, l’intelligence…sans empathie vous finirez toujours avec des ennemis pour vous mettre des oignons dans les roues.

Vous pourriez également apprécier :
Écoute active : Le guide complet

Écoute active : Le guide complet

Dans cet article vous allez trouver un guide complet sur l'écoute active. De nombreux problèmes qui apparaissent dans le cercle professionnel découlent d’une mauvaise communication. En particulier, il est essentiel de savoir clairement communiquer avec les autres pour...

Comment parler des sujets qui fâchent ?

Comment parler des sujets qui fâchent ?

Certains sujets divisent l’humanité depuis la nuit des temps. Doit-on faire deux bises ou trois, dire chocolatine ou pain au chocolat, chasser les Bordelais à la fourche ou au fusil ? Dans un monde parfait nous serions d’accord sur tout. Mais dans notre monde les...

La plus grande barrière à une bonne communication

La plus grande barrière à une bonne communication

J’avoue, le résultat de ce sondage m’a surpris. Si vous m’aviez demandé de nommer le plus grand obstacle à la bonne communication, je vous aurais dit le manque d’écoute. Je me trompais. Le plus grand obstacle dans notre communication réside dans notre plus grande...

>
Send this to a friend