Sélectionner une page

Écoute active : Le guide complet

Dans cet article vous allez trouver un guide complet sur l’écoute active.

De nombreux problèmes qui apparaissent dans le cercle professionnel découlent d’une mauvaise communication.

En particulier, il est essentiel de savoir clairement communiquer avec les autres pour réussir une tâche ou un projet. D’ailleurs, une bonne communication est également essentielle pour créer et renforcer les relations avec les collaborateurs et clients .

Dans ce cadre, de nombreuses techniques sont applicables pour bien communiquer. Entre autre, l’écoute active, qui est l’une des techniques de coaching, de management et de communication de base. Elle vous permettra aussi d’acquérir et de renforcer d’autres compétences en communication.

Si vous êtes prêt à découvrir l’une des bases essentielles de la communication, ce guide sur l’écoute active définition est très facile à appréhender pour en comprendre les principes.

De plus, il est également étoffé de nombreux exercices pratiques et exemples, afin que vous puissiez l’appliquer facilement durant votre quotidien.

 

écoute active définition

Qu’est-ce que l’écoute active ?

L’écoute active est une technique de communication, qui est déjà adoptée par de nombreux chefs d’entreprise et managers, pour faciliter l’atteinte de leurs objectifs. Nous la devons à Carl Rogers, un psychologue américain spécialisé dans les techniques de communication non-directives. Elle se base sur le respect mutuel entre l’interlocuteur et l’orateur, pour permettre à ce dernier de s’exprimer librement et en toute confiance.

 

 

écoute active Carl Rogers

Carl Rogers

Les principes de l’écoute active de Carl Rogers

Selon l’écoute active définition de Carl Rogers, cette technique de communication se base sur l’écoute sincère des autres pour mieux les comprendre et ainsi améliorer notre relation avec eux.

Dans ce terme technique, l’importance du mot « écoute » est d’ailleurs intimement liée au respect et à la compréhension de l’autre.

D’autre part, le terme « active » connote une totale implication de l’interlocuteur dans le jeu d’écoute active et lui demande ainsi une réelle concentration sur ce qui lui est dit. Dans cette optique, l’écoute active de Carl Roger signifie que la compréhension des autres nécessite de faire preuve d’une certaine intelligence émotionnelle.

En effet, il peut s’avérer difficile de réellement comprendre une personne si l’on ne fait pas preuve d’empathie envers elle.

Nécessitant un véritable engagement envers les propos de l’orateur, l’écoute active vise la compréhension du message, l’assimilation et la mémorisation des informations, ainsi que la réflexion d’une réponse adaptée. En effet, cette technique se distingue fortement de la stratégie d’écoute passive, qui ne requiert ni d’assimiler les informations ni de répondre à l’orateur.

L’écoute active définition met ainsi l’accent sur l’engagement et le respect dû à l’orateur. Ainsi, si l’écoute passive permet surtout à ce dernier de se défouler, elle peut rapidement atteindre ses limites. En effet, le manque d’engagement entre les deux interlocuteurs peut ne pas être suffisant pour motiver une expression libre et confiante.

D’autre part, en pratiquant l’écoute active, la dimension émotionnelle permet d’améliorer la compréhension et la mémorisation des informations. Cela vous permettra notamment d’éviter de faire répéter votre interlocuteur et surtout d’utiliser les informations pour mettre en place un meilleur management et une meilleure communication.

Qu'est-ce que l'écoute active ?

Les différentes étapes de l’écoute active

La pratique de l’écoute active est particulièrement efficace et peut faire toute la différence que ce soit dans une relation de travail.

Dans ses exercices d’écoute active, Carl Rogers souligne l’importance de respecter les différentes étapes de cette technique pour en faire une application correcte. En effet, pour réaliser une écoute active, il est nécessaire que l’échange soit toujours débuté par l’écoute de l’orateur, suivi d’une étape de réflexion, avant d’émettre une réponse.

La première phase de l’écoute active : l’écoute

En étant soumis aux différentes pressions du quotidien, on a souvent tendance à privilégier l’écoute passive sans le savoir.

D’ailleurs, il arrive même que l’on ne prenne pas le temps d’écouter les autres. Selon Carl Rogers, cela entraine souvent un blocage au niveau de la communication et engendre une détérioration des relations. Pour créer et entretenir ces dernières, l’écoute active nous invite à prendre le temps de réellement nous concentrer sur les conversations et à être attentif au message de l’orateur. Cela implique ainsi d’y attribuer du temps, mais aussi de l’énergie. Cela a notamment pour objectif de faciliter la compréhension totale de l’orateur, aussi bien au niveau intellectuel qu’émotionnel.

Face au manque de temps et aux pressions, la technique de l’écoute active peut être difficile à réaliser. C’est pour cela que pour soutenir et réussir cette phase d’écoute, il est nécessaire d’acquérir certaines techniques qui permettent de retenir l’attention sur les informations et la charge émotionnelle du message. Sachez d’ailleurs que la compréhension intellectuelle et l’implication émotionnelle de la première phase d’écoute sont essentielles avant de pouvoir passer à la deuxième phase de l’écoute active.

écoute active communication

La deuxième phase de l’écoute active : la réflexion

Pour une application correcte de l’écoute active, une phase de réflexion est requise. Ainsi, cette technique de communication se distingue significativement de l’écoute passive. En effet, cette dernière n’oblige pas à répondre aux messages de l’orateur, mais tend à se poursuivre avec des simples interrogations qui peuvent déjà être préparées à l’avance, comme un questionnaire standard. Pour identifier les problèmes, les blocages et les solutions, une réelle réflexion doit toutefois être mise en œuvre. C’est dans cette optique que l’acquisition de la compétence d’écoute active nécessite de passer par une analyse préalable des messages et des informations confiées par l’orateur.

D’ailleurs, cette étape de réflexion d’écoute active doit prendre en compte aussi bien les facteurs intellectuels qu’émotionnels, pour éviter de basculer dans le coaching directif. De plus, réfléchir à ce que l’autre a dit est également un signe d’engagement. En effet, cela signifie que vous donnez de l’importance à l’autre personne et à ses dires.

Toutefois, il est essentiel d’éviter de tomber dans l’interprétation. Cela signifie que la réflexion doit se baser sur le point de vue de l’orateur et d’être focalisé sur ce qu’il ressent et non pas sur ses propos.

écoute active définition

La troisième phase de l’écoute active : la réponse

Dans le cadre du jeu d’écoute active, après avoir assimilés et réfléchi sur les dires de l’orateur, il est essentiel de lui répondre.

Cette dernière phase est cruciale puisqu’elle vous permet de montrer à l’autre personne que vous l’avez réellement écouté et que vous avez donné de l’importance à son message. La réponse peut d’ailleurs prendre une forme verbale ou non-verbale. Toutefois, elle n’oblige pas à donner une solution à un éventuel problème soumis par l’orateur. En effet, il est tout à fait probable que vous n’ayez pas de solutions à tout.

Néanmoins, il est conseillé de rechercher une solution ou un compromis à deux. Cela permettra notamment de renforcer la relation et de bâtir une confiance réciproque. D’ailleurs, la phase de réponse tient une place primordiale dans l’écoute active communication, puisqu’elle va motiver les autres à continuer à se confier. Dans le cas où vous pouvez avancer une solution-réponse face aux révélations de votre interlocuteur, n’hésitez cependant pas à le formuler.

L’important est en effet d’offrir un reflet positif des sentiments de l’autre. En effet, l’objectif est de s’intéresser au maximum à la personne, à ce qu’elle vit et à ce qu’elle ressent. Dans cette optique, il est nécessaire de faire attention à la réponse en ce qui concerne la formulation. En effet, la transmission peut s’avérer fastidieuse compte tenu de la charge émotionnelle. Dans ce cadre, il est possible d’opter simplement par une reformulation des émotions que l’autre veut expliquer. Ou bien il peut aussi s’agir tout simplement de montrer par un signe de tête ou un « Oui » d’acquiescement signifiant que vous comprenez ce qu’il ressent, que vous respectez sa façon de penser et que vous compatissez ou que vous allez tout faire pour trouver une solution.

Pourquoi pratiquer l’écoute active au travail ?

L’écoute active est une compétence non-technique qui peut être maîtrisée facilement par tout le monde.

Elle procure de nombreux avantages que ce soit pour candidater pour un emploi, pour obtenir une promotion ou pour améliorer les performances des collaborateurs et atteindre ses objectifs professionnels.

De plus, mieux comprendre l’écoute active est également une étape de développement personnel, puisque c’est une technique de communication qui permet d’améliorer notre relation avec les autres.

C’est pourquoi, de nombreuses entreprises encouragent leurs cadres et managers à apprendre l’écoute active et à l’appliquer pour la gestion de leurs équipes. En effet, l’écoute active de Carl Rogers peut être facilement conjuguée avec d’autres techniques managériales et de communication pour résoudre les conflits et identifier les problèmes internes.

En comprenant qu’est-ce que l’écoute active, vous donnerez ainsi de la valeur ajoutée à votre fonction au sein de l’entreprise. Voici d’ailleurs les principaux avantages qui en découlent si vous voulez savoir qu’est-ce que l’écoute peut apporter à votre carrière professionnelle ou à votre entreprise.

écoute active exercices

Tisser des relations

Grâce à des exercices d’écoute active , vous allez pouvoir motiver les autres à se confier à vous.

En effet, vous allez favoriser les échanges d’informations, grâce à votre capacité à vous concentrer et à écouter attentivement les propos des autres. Cela signifie qu’une fois que vos collaborateurs sentent que vous donnez réellement de l’importance à leurs vies, que vous ne les jugez pas et que vous ne les forcez pas à voir les choses de votre point de vue, ils auront moins de blocages à communiquer avec vous.

Une bonne ambiance professionnelle permet notamment de terminer le travail plus rapidement pour pouvoir passer à d’autres projets. Avoir de bonnes relations entre collègues permet aussi aux équipes d’atteindre les objectifs visés et de réaliser de meilleures performances. Pour les entrepreneurs, créer des liens via l’écoute active communication va également permettre de multiplier les opportunités d’affaires et de s’ouvrir à de nouvelles collaborations. Ainsi, l’écoute active est un levier professionnel à la portée de tous.

Bâtir la confiance

L’acquisition de la confiance des autres vous sera grandement facilitée par l’écoute active. Cette dernière nécessite notamment d’éviter de juger les autres et de faire des interjections. En effet, ce type d’habitude tend généralement à bloquer la communication. Démontrer votre ouverture vous permettra d’abolir les barrières relationnelles vis-à-vis de vos collègues de travail.

Cela découle notamment du fait qu’ils se sentent plus à l’aise pour partager ce qu’ils vivent et ce qu’ils ressentent avec vous. Dans cette optique, la capacité à faire preuve d’empathie et de respect est très importante, puisque cela motivera les autres à se confier librement à vous. D’ailleurs, le principe de l’écoute active est applicable dans n’importe quel contexte professionnel. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour mettre un nouveau client ou une relation d’affaires en confiance. Vous pouvez d’ailleurs appliquer des écoute active exemples pour bâtir des relations professionnelles durables lorsque vos contacts vous font confiance.

Qu'est-ce que l'écoute active ?

Identifier les conflits et évaluer les problèmes

Sachez qu’au niveau des entreprises, le partage d’informations techniques est essentiel pour identifier les problèmes et faciliter la gestion des projets. En effet, dans le cas où les collaborateurs font de la retenue d’informations, il s’avère difficile de découvrir les véritables sources des blocages. Pour ne pas pénaliser les projets, il est ainsi indispensable d’établir une ambiance favorable à l’écoute active.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que les problèmes de performances ne sont pas uniquement dus à la retenue d’informations techniques. En effet, une ambiance de travail négative tend aussi à freiner l’avancée des projets. Pour motiver vos collaborateurs, il faut ainsi veiller à entretenir les relations.

D’autre part, lorsqu’un manager favorise le libre partage des informations au sein de son équipe ou de son entreprise, il a de meilleures chances de collecter le maximum d’informations qui permettent d’évaluer l’importance des problèmes et d’y remédier.

Un maximum de détails concernant les complications qui apparaissent durant un projet vous permettront de trouver plus facilement les solutions les plus opportunes et les plus efficaces. Dans ce cadre, l’écoute active peut même être considérée comme une solution à de nombreux problèmes au travail. En effet, pour surmonter certains obstacles professionnels, il s’avère souvent nécessaire de considérer aussi bien les facteurs techniques que les composantes humaines, c’est-à-dire les vécus et les ressentis des travailleurs.

Qu’est-ce que l’écoute active apporte en termes de développement personnel ?

Pour réussir sa carrière professionnelle, il est essentiel de comprendre que l’apprentissage n’a pas de fin.

En effet, il y aura toujours quelque chose à apprendre. Dans ce cadre, sachez que l’écoute active de Carl Rogers vous aidera à significativement améliorer vos connaissances dans de nombreux domaines. En effet, l’application de cette technique de communication implique de mémoriser les informations transmises par vos collaborateurs ou collègues et de vous concentrer pour mieux les comprendre. En écoutant activement une équipe composée de plusieurs corps de métiers, vous pourrez ainsi étendre vos connaissances à de nombreux autres sujets. D’ailleurs, la phase de réflexion de l’écoute active vous permettra d’utiliser ces données et de mieux les mémoriser pour donner une réponse ou une solution au problème soulevé par votre collaborateur.

Par ailleurs, en réalisant des exercices d’écoute active, vous pourrez également travailler votre empathie. En effet, celle-ci fait partie intégrante de nombreuses autres approches de communication interpersonnelle, comme l’intelligence émotionnelle et la pensée critique. De plus, sachez que le jeu d’écoute active n’est pas uniquement réservé aux managers. En effet, en tant qu’employé, appliquer cette approche vous permettra également de mieux mémoriser les informations. Cela est particulièrement important lorsque votre interlocuteur énonce des consignes ou des instructions sur une méthode travail, un processus ou un objectif à atteindre. Grâce à l’écoute active, vous pourrez mieux retenir les informations pour pouvoir les appliquer vous-même ou pour être capable de les transmettre fidèlement aux autres employés.

écoute active exercices

Comment pratiquer l’écoute active au travail ?

L’approche de l’écoute active de Carl Rogers propose de nombreux avantages au travail, mais nécessite de respecter certaines règles. Ainsi, après avoir défini qu’est-ce que l’écoute active, je vais vous donner les principales directives à suivre pour l’appliquer.

Faire preuve d’ouverture

L’acceptation et le respect de l’autre sont à la base de l’écoute active de Carl Rogers. Durant l’écoute, vous devez toutefois viser une écoute efficace de l’autre et lui faire profiter d’une ambiance favorable au partage.

Dans cette optique, le ton et la patience sont de rigueur. Vous devez ainsi éviter de brusquer ou d’interrompre la personne écoutée par des jugements, des critiques ou des interjections. Il est ainsi conseillé d’aborder l’échange selon le point de vue de l’orateur.

De plus, ne donnez une réponse que lorsque les propos de l’orateur arrivent à leurs termes. Pour ne pas faire d’erreurs, l’astuce consiste à attendre que l’autre vous fasse signe qu’il attend une réaction de votre part. En gardant votre esprit ouvert, vous pourrez plus facilement comprendre les messages, mais également détecter d’autres possibilités et opportunités de travail.

Prendre le temps de comprendre et de réfléchir

Lorsque l’on écoute il faut à tout pris éviter les non-dits et les présomptions.

En particulier, assurez-vous que vous avez bien entendu et compris l’orateur. Cela implique notamment que chaque information doit être validée, en soulignant par exemple les points importants évoqués. En effet, vérifier les informations est essentiel avant de passer à la phase de réflexion de l’écoute active.

Cela garantira de trouver une solution au problème réel qui vous a été confié. D’ailleurs, cela signifie qu’il vaut mieux toujours clarifier chaque propos pour éviter de mal les comprendre. En effet, la personne qui écoute doit sortir de son point de vue, mais de mauvaises interprétations peuvent toujours survenir. Aussi, considérer immédiatement que l’on a compris l’autre peut souvent s’avérer trompeur. Ainsi, pour éviter les doutes et les confusions, procédez toujours à une vérification à postériori de chaque point clé. Pour cela, n’hésitez pas à approfondir le sujet par des questions réfléchies.

L’écoute active invite aussi au partage

Bien que l’écoute active mette l’accent sur la compréhension de l’autre, la communication reste ouverte.

Après avoir mieux assimilé les ressentis de l’orateur, vous pourrez plus facilement lui exposer vos opinions et idées. Vous pouvez ainsi profiter de ce moment de partage pour faire allusion à vos propres opinions et expériences pour étoffer un sujet qui a été abordé durant la conversation. Cela peut d’ailleurs faciliter la résolution des conflits, l’identification des obstacles et le traitement des problèmes.

écoute active communication

Exercices d’écoute active

Pour favoriser une ambiance d’échange et faire en sorte que les autres aient plus de facilité à se confier à vous, voici quelques exercices d’écoute active que vous pouvez travailler au quotidien.

 

Fixer vous comme défi de :

  • Mettre les autres en confiance en les complimentant et en les invitant à approfondir ce qu’ils disent
  • Vous intéresser sincèrement à l’autre
  • Prouver que vous avez compris les propos de l’autre avec des paraphrases ou des signes non-verbaux
  • Clarifier par des questions ouvertes et précises
  • Réagir aux propos de l’autre en partageant vos propres expériences
  • Inviter à l’écoute en souriant, en encourageant l’autre à en dire plus, à ne pas réagir immédiatement et à le laisser aller au bout de ses raisonnement
  • Garder un contact visuel avec l’orateur
  • Faire preuve d’empathie en vous mettant à la place de l’autre

 

Vous voulez aller plus loin ?


Alors identifiez votre style de leadership avec ce petit quiz  !

Vous pourriez également apprécier :
Comment parler des sujets qui fâchent ?

Comment parler des sujets qui fâchent ?

Certains sujets divisent l’humanité depuis la nuit des temps. Doit-on faire deux bises ou trois, dire chocolatine ou pain au chocolat, chasser les Bordelais à la fourche ou au fusil ? Dans un monde parfait nous serions d’accord sur tout. Mais dans notre monde les...

La plus grande barrière à une bonne communication

La plus grande barrière à une bonne communication

J’avoue, le résultat de ce sondage m’a surpris. Si vous m’aviez demandé de nommer le plus grand obstacle à la bonne communication, je vous aurais dit le manque d’écoute. Je me trompais. Le plus grand obstacle dans notre communication réside dans notre plus grande...

Charisme : Surtout ne négligez pas ce critère !

Charisme : Surtout ne négligez pas ce critère !

Avez-vous négligé ce critère essentiel à votre charisme toute votre vie ? Admettons que vous ayez besoin de faire une excellente impression. Devant votre directeur pour lui conter vos accomplissements, devant votre collaborateur pour l’inspirer à accepter une mission,...

>
Send this to a friend